« Dear journal... »
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Appellez moi Dieu ✝ Klaus

Aller en bas 
AuteurMessage
Niklaus Mikaelson
Admin
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Mystic Falls

Papiers
Espèce: Vampire
Relations:
Situation: Célibataire

MessageSujet: Appellez moi Dieu ✝ Klaus   Mar 4 Sep - 11:16


Niklaus Mikaelson
feat Joseph Morgan
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
► The truth about me.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

ಮ Identité ಮ

Nom : Mikaelson
Prénom : Niklaus
Âge : plus de 1000 ans
Date & Lieu de naissance : Date inconnue, dans Mystic Falls.
Groupe : Vampires
Situation amoureuse : Célibataire


ಮ Caractère ಮ

[color=#992D0C]Nicklaus est un vampire difficile à cerné tant sa personnalité est pleine de contradiction. Très protecteur, il n’aime pas qu’on touche ne serait-ce qu’un seul cheveu de sa famille, et c’est pour les protéger de leur père qu’il les a plongé dans un long sommeil pendant 1000 ans. Chaque jours passer à le fuir lui rappel ses moments, il y a longtemps, où il se faisait rabaisser par un homme qu’il ne nommera plus jamais père. Et chaque jour sa haine envers son géniteur croît, rendant Klaus plus hargneux, plus colérique, plus méchant qu’il ne l’ait. Car oui, Klaus n’a pas toujours été un gars sans merci. Loin de là. Oui il se battait avec ses frères étant plus jeune, mais ce n’était pas par défis, plutôt par plaisir, une sorte de distraction qu’il partageait avec eux. A cette époque, il ne se souciait de rien a part les femmes et la guerre. Il était un enfant empli de bonne volonté, d’amour envers toute sa famille et surtout gentil. C’est assez dur à croire en le voyant maintenant, mais, sans l’intervention de son père, Mickael, Klaus ne serait jamais devenu ce qu’il est maintenant. Alors d’un coté, il lui en est reconnaissant, car maintenant il peut avoir tout ce qu’il désire. Mais d’un autre coté, il lui voue une rage qu’aucun enfant ne devrait envisager à l’encontre de son père. Cette histoire d’être faible que lui rabâchait sans cesse Mickael a rendu le jeune vampire millénaire hors de contrôle, qui pense qu’il ne peut avoir de vrai ami sans manipuler, sans menacer les gens. Car oui, il est devenu un as dans ce domaine. Il manipule tout le monde pour avoir se dont il désir. Il menace quiconque se met en travers de son chemin. Il n’a peur de rien, ou presque et est prêt a tuer n’importe qui. Cependant, Klaus est quelqu’un qui détient une énorme puissance, et il en est bien conscient. Il est minutieux dans ce qu’il fait, et aime éperdument élaboré de fine stratégie pour combattre l’ennemie. Klaus est né Chef, il est devenu Chef, et il compte bien rester un Chef.

Vous l’aurez bien compris, Klaus est aimant, sarcastique, impatient, protecteur, minutieux, têtu, hargneux, menaçant, fin stratège, chef, démoniaque, coléreux, méchant, manipulateur, haineux, sur de lui, et quelque fois, il peut être quelqu’un de doux, compatissant, triste, joyeux, dévouer et drôle. /color]


ಮ Physique ಮ

Klaus est un homme de taille moyenne et de corpulence normale. Il porte des cheveux brun, tirant presque sur le chatain clair courts et plutôt bouclés. Ses yeux sont verts-bleus ce qui lui confère un certain charme et aussi lui donne une allure élégante et sa peau est pale, et contraste donc avec ses vêtements car malgré son age, Klaus s'habille toujours en suivant la mode mais en restant intemporelle, il est quelqu'un qui apprécie être habillé simplement et passe partout, il aime se fondre dans la masse mais en le regardant bien on peut tout de même voir que même si ses vêtements ne sont pas les plus chers, il dégage du jeune homme - du moins jeune en apparence - une certaine élégance naturelle.




ಮ Story ಮ

Les rayons du soleil perçaient à travers le rideau légèrement ouvert de la chambre. Sa chambre. Klaus était déjà réveillé depuis un bon moment, allongé sur le dos, et regardait d’un air absent le plafond immaculée de la pièce. Il s’ennuyait. Il s’ennuyait tellement il n’avait plus rien à faire en ce moment. Il ne savait plus vraiment comment tenir face à toutes ces péripéties qui lui arrivaient chaque jour depuis maintenant 1000 ans. Son réveil sonna, sur sa table de chevet en bois blanc, tel le chêne qui les avaient fait renaître, lui et sa famille. Il tendit nonchalamment son bras, simplement pour l’éteindre, sans y mettre la moindre conviction possible. Il devait l’éteindre, voila tout. Il tourna la tête vers le mur à sa droite, et un léger sourire étira ses lèvres lorsqu’il vit la date du jour : C’était l’anniversaire de sa sœur chérie, celle qu’il aime chérir tout les jours qui passe devant ses yeux, tel une envolé d’oiseaux un jour de printemps. Il soupira quelque peu, puis se redressa sur son lit, posant ses deux pieds au sol. Les jours passaient si vite, qu’il avait l’impression de ne jamais profiter de ses journées. Comme si on ne voulait pas qu’il profite de sa vie, de sa seconde vie. Klaus se leva, et se dirigea vers la grande bibliothèque, près de sa porte d’entrée, qui couvrait la totalité du mur est de sa chambre. Sur les étagères étaient rangé tout les journaux qu’il avait écrit durant ses siècles passaient à parcourir le monde. A fuir le monde, ou plutôt, à fuir son père. Mais maintenant qu’il n’était enfin plus parmi eux, il avait pu les ranger, convenablement, sur sa belle bibliothèque. Il prit un des livres, et l’ouvrit à une page au hasard, lisant l’histoire du moment :
« 24 Aout 1387 : Plage de Barcelone,
La vue est magnifique de ce coté la du monde. L’eau est claire, chaude, et les gens sont assez chaleureux. Leur mets sont délicieux, et eux plus encore. Quelque fois, en oubliant qui je suis réellement, je me surprends à penser et à agir comme un humain, comme l’humain que j’étais autrefois. Mais quand le temps reprend sa place, ma colère et ma haine reprenne le dessus, et la fuite recommence, encore et encore, comme si elle ne pouvait s’arrêter. Quelque fois, il nous arrive avec Bekah et Lijah de nous être cacher dans un endroit impossible à trouver, et où on y reste assez longtemps pour commencer une vie, pour engendrer d’autres vies. Mais ces « séjours » sont cours, et nous devons sans cesse reprendre la route. Comme là maintenant. Nous devons y retourné. Il n’est pas loin. Je le sens. Ma sœur à peur, je le sens aussi. Et j’ai peur aussi. Peur de mourir avant d’avoir brisé cette foutu malédiction. Alors la fuite est la meilleur chose à faire. »
Klaus referma le livre, et sourit. La fuite était maintenant terminer. C’était à lui de devenir le chasseur. Un bon chasseur. Il reprit un deuxième journal, et l’ouvrit :
« 12 Décembre 1928 : Bal de Homecoming, Mystic Falls,
Nous voilà revenu dans notre ville natale, sur nos terres. Mickael nous a presque trouver, mais heureusement pour nous, nous avons réussi à retrouver une bonne cachette. Il ne reviendra pas ici. Pas dans cette ville. Il ne nous croit pas assez idiot pour nous mettre à découvert, ici. Le bal ne va pas tarder à débuter, ce qui veut dire que bientôt, ce doux nectar aussi rouge qu’un champ de coquelicot, et aussi doux que de la soie, ne va pas tarder à couler à flot. Mes canines me font déjà mal alors que je n’ai encore rien fait, rien manipuler, rien manigancer. Les gens croient que nous sommes des gens de passages, des gens qu’il faut impérativement invité pour montrer à quel point la ville est accueillante. Ils seront certainement ravis du présent que nous allons leur offrir, plus tard dans la soirée. Les robes élégantes, et les costumes trois pièces sont de rigueur. Je ne m’en plains pas. Cependant, il serait préférable qu’ils n’y tiennent pas énormément. Ils risqueraient d’en mourir si une minuscule tache de sang maculait ses délicats tissus. »
Le vampire sourit à cette pensée. Quelle belle époque ! Malgré le fait que Mickael les pourchassait encore, il s’amusait bien. Il n’y avait que très peu de chasseur de vampire, et les humains n’étaient pas aussi « développé » qu’aujourd’hui. Il était si facile de se nourrir, de s’amuser sans que personne ne vous en empêche, sans que personne ne vienne fourrer son nez dans vos affaires. Klaus regrettait un peu cette époque. Il reposa ce qui lui servait de souvenir, et fouilla du regard la grande bibliothèque, à la recherche d’un journal en particulier. Celui du début. Le premier qu’il avait tenu en temps que vampire. Il avait eu du mal à le cacher, et à le garder secret, mais il en était parvenu. Il avait réussi. Il continua à chercher, jusqu’au moment où ses yeux se posèrent sur un livre à la reliure abimé, et à la couverture rougeâtre. Il le prit, et l’ouvrit à la première page, après avoir longuement hésité. Voulait-il vraiment se remémorer comment il était devenu ce qu’il était ?
« 13 novembre 956 : quelque part dans les bois,
Me voilà mort, enfin plus précisément entre la vie et la mort. Ma mère, ma douce mère vient de transformer toute la famille en de merveilleuses créatures venues tout droit de légende farfelue du village d’à coté. Je n’étais pas vraiment partant au début, ni même maintenant à vrai dire. On m’avait promis une vie pleine de puissance, de domination, de vitesse et d’immortalité. Et là, je ne vois rien. Mon ventre me fait mal tellement j’ai faim, et j’ai l’impression que mes dents vont exploser dans ma bouche. Je n’arrive plus à respirer, je suis en sueur. Si ma renaissance n’abouti qu’à de la souffrance, non merci, je n’en veux pas. Plutôt mourir ! »
Nick leva les yeux de son livre et soupira. Heureusement qu’il ne s’était pas laisser mourir de faim. Heureusement qu’après avoir écrit ces lignes il était parti, sur un coup de tête, tuer le tavernier du village. Heureusement qu’il avait bu tout ce doux nectar affriolant qui glissait le long du corps blanchâtre de l’homme. Heureusement qu’il n’avait pas perdu son instinct de survie, et qu’il avait même évolué. Plus efficace. Grâce à cette transformation il était devenu quelqu’un de plus déterminé, de plus coriace. Quelqu’un qui savait ce qu’il voulait, et qui ne lâchait jamais l’affaire. Quelqu’un de si têtu et sur de lui qu’il avait généralement le dernier mot dans une conversation. Quelqu’un de si puissant, qu’il ne craignait personne. La seule chose qu’il craignait vraiment, c’était la solitude. Oui, ça lui faisait peur. Il ne voulait pas être seul. Il n’avait pas gagné le droit à l’immortalité pour avoir une éternité qu’il ne pourrait partager avec personne. Il n’avait pas gagné ce droit simplement pour raconter sa vie sur des journaux que personne d’autre que lui ne lirait. Il se devait de remédier à tout ça. Il se devait de changer pour ça. Mais c’était impossible. Le méchant de l’histoire ne peut jamais changer en un être gentil, devenir le mignon petit chevalier qui va délivrer sa princesse elle aussi toute gentille. Ce n’était pas possible. La vie n’était pas un conte de fée. La non-vie non plus. C’est en soupirant qu’il rangea son livre, luttant pour ne pas le jeter contre un mur. La haine recommençait à monter en lui. Il ressentait plein de colère envers tous ceux qu’il connaissait. Et principalement envers sa mère. Celle qu’il avait tué. Celle qu’il avait essayé de ramener à la vie. Celle qu’il avait toujours su protéger, en mille ans d’existence. Celle qui l’avait élevé. Celle qui lui avait donné la vie. Celle qui était censée l’aimer et le chérir plus que tout. Il était son fils, et elle sa mère. Mais ça c’était avant. C’était avant qu’il ne devienne un vampire. Avant qu’il ne pourchasse tout un tas de monde pour pouvoir briser une malédiction. Avant qu’il ne manipule deux mondes complètement opposé pour devenir un être puissant. L’être le plus puissant du monde entier. Oui, c’était avant. Klaus en était plus que conscient. Il le savait. Mais ce qu’il ne savait pas c’était comment tout recommencer. Comment faire pour que l’être impitoyable qu’il était devenu redevienne l’humain intelligent et plein de gentillesse qu’il était avant. Il soupira d’un air ironique. Qui voudrait revenir un être sans avenir, un être que tout le monde rejeter, un être que tout le monde rabaissait. Un être tellement insignifiant qu’il pouvait disparaitre personne ne s’en apercevrait. Personne ne voudrait être ainsi. Klaus le savait, et lui non plus ne voulait redevenir cet humain naïf qu’il était avant. Il avait évolué, il avait grandi, il avait appris de nouvelle chose. Alors non, il ne changerait pas. Il resterait un vampire méchant, impitoyable, têtu, sarcastique, menaçant, protecteur, leader, minutieux, et manipulateur. Car c’est en étant comme ça qu’on ne se fait pas marché dessus, qu’on se fait un nom, une réputation. C’est comme ça qu’on devient plus fort, qu’on dirige les autres, qu’on fait ce qu’il faut faire, même si ça ne plait pas forcément aux autres. C’est comme ça qu’on devient mature, qu’on obtient un certain respect. Alors oui, on n’est pas toujours compris par tout le monde, Nick en était conscient, mais c’est comme ça qu’on commence à se respecter soi-même, qu’on a confiance en soi, et qu’on donne notre confiance. Il ne changerait pas. Il resterait ce vampire qui a terroriser plus d’une personne, tuer pour le plaisir, et qui ne regrette aucune des décisions qu’il a prise car elles ont tous conduit à déterminer ce qu’il est maintenant. Nicklaus sorti de sa chambre. Il était temps d’aller embêter sa sœur sur l’âge qu’elle avait, de lui dire que les rides commençaient à pointé le bout de son nez, et surtout, de continuer à vivre sa vie.



ಮ Derrière l' écran ಮ

Pseudo/Prénom : Blabla
Fréquence de connexion : /7
Âge : Blabla
Vampire Diaries, pour vous c'est? Blabla
Code du Règlement ? Blabla


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampire-diaries.creerforums.fr/
Rebekah Mikaelson

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Re: Appellez moi Dieu ✝ Klaus   Mer 5 Sep - 11:18

Citation :
Il était temps d’aller embêter sa sœur sur l’âge qu’elle avait, de lui dire que les rides commençaient à pointé le bout de son nez
Connard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklaus Mikaelson
Admin
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 31/08/2012
Localisation : Mystic Falls

Papiers
Espèce: Vampire
Relations:
Situation: Célibataire

MessageSujet: Re: Appellez moi Dieu ✝ Klaus   Mer 5 Sep - 15:19

:rire:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampire-diaries.creerforums.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appellez moi Dieu ✝ Klaus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appellez moi Dieu ✝ Klaus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Herriot : Toutes les créatures du Bon Dieu
» Panzer III et IV détruits dans le secteur Mont Dieu / Stonne
» Dieu ordonne...
» Dieu et les Religions.
» Les Gouttes de Dieu d'Agi et Okimoto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire diaries ✝ :: Papiers d'identitée :: Présentation :: Présentations Validées-
Sauter vers: